Actualités

Familles à la rue – la mobilisation continue !

Vendredi 13 juillet nous nous sommes retrouvés une cinquantaine de personnes environ (selon la police…) et une quarantaine (selon les organisateurs…) sur la place Duguesclin où était venue s'inviter la chaleur.

Des négociations, avant ce rendez-vous militant, ont permis que quelques familles soient PROVISOIREMENT relogées (enfants ou membres de la famille malades, femme enceinte).

Nous restons toutefois dans la situation que nous avions dénoncée, c'est à dire qu'il y a encore une vingtaine de familles concernées (une quarantaine d’adultes et autant d’enfants) qui restent dans l'incertitude tous les matins de savoir, après être passé au 115 de la Croix Rouge, si le soir elles auront un hébergement.

Nous avons été reçu en Préfecture et avons défendu deux critères incontournables, gravés dans le marbre : Premièrement un logement pérenne pour chaque famille, et ensuite leur régularisation malgré leur situation administrative. Déboutées du droit d'asile pour la plupart, certaines avec des OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français), une grande majorité de ces familles sont présentes sur le territoire français depuis plus de 5 ans, les enfants (dont certains nés en France) sont tous scolarisés. Il n’est donc pas nécessaire de faire un « plan Marshall » pour régulariser ces quelques familles.

Les familles Roms sont quant à elles prises en charge dans le cadre d'un nouveau dispositif mis en place par le service de la Cohésion Sociale, c'est toujours ça de pris.

Malgré les vacances, notre chaîne de solidarité reste importante, nous vous tiendrons informés le plus possible des suites sur la situation de ces familles. Restons mobilisés.

 

Liberté pour Moussa

Après avoir fait appel d’un premier jugement (pour absence d’interprète) un nouveau procès va avoir lieu. En attendant Moussa a été libéré et a pu déposer une nouvelle demande d’asile auprès de l’OFPRA (Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides).

 

La Commission jeunesse de la FASTI à Nîmes

La Commission jeunesse de la FASTI (Fédération des Associations de Solidarité avec Tou·te·s les Immigré·e·s), qui réunit des jeunes utilisateur·trice·s ou impliqué·e·s dans les différentes associations de notre Fédération, s’est réunie Nîmes les samedi 7 et dimanche 8 juillet derniers.

Au-delà de la visite de la ville et de la soirée conviviale qui s’est déroulée au Prolé, des réunions ont permis à la trentaine de participants d’échanger et de débattre sur les difficultés rencontrées par les jeunes, majeurs ou mineurs. Des jeunes résidents à Nîmes ont participé à ces travaux et nous avons profité de l’occasion pour organiser une projection débat autour du film "Entre illusions et réalité" réalisé par la commission en 2016 au sujet de la vie des jeunes étranger·e·s en France.

 

Rejoignez les ateliers linguistiques solidaires de l’APTI

L’APTI sera présente au Forum des associations sur l’Esplanade à Nîmes le samedi 1er septembre 2018 de 9 h 00 à 18 h 00.

Venez notamment y découvrir les ateliers linguistiques solidaires de l’APTI, ce que c’est que l’alphabétisation, rencontrer des formateurs, vous engager peut-être !

Devenir bénévole à l’APTI pour animer des « cours d’alpha », c’est se rendre utile, donner des outils à des personnes qui en ont vraiment besoin, partager son savoir, construire une société plus juste et participer à l’élaboration d’un projet collectif et solidaire visant à l’autonomie des travailleurs immigrés.

 

L’APTI a toujours besoin de vous !

La souscription lancée au printemps dernier a réuni près de 6 500 euros de la part d’environ 90 donatrices ou donateurs. Qu’ils et elles en soient ici remercié·e·s (un reçu leur sera envoyé d’ici peu).

Notre association n’en est pas pour autant sortie d’affaires, mais cette somme nous permet de poursuivre nos activités (et notamment de payer notre loyer) et nous donne un peu de répit et la possibilité de rechercher d’autres sources de financements.

Nous continuons à rechercher un soutien financier qui peut prendre la forme d’un engagement à verser régulièrement une certaine somme (même modeste) par virement à notre association.

Contactez-nous et/ou envoyez vos dons par chèque à l’ordre de l’APTI au 8 bis boulevard Sergent Triaire 30000 NIMES

Suite aux silences du Préfet du Gard depuis plusieurs semaines sur la question des renvois en Italie des personnes en CAO à Nîmes (procédure Dublin), et malgré nos mutiples demandes de RDV et communications, nous (collectif d'associations de solidarité ) vous invitons à manifester jeudi 30 à 18 heures, au départ de la Maison Carrée, arrivée devant la Préfecture avenue Feuchères.
Ceci pour un droit à la demande d'asile en France, et contre des expulsions en Italie déjà signifiées qui veulent dire expulsions vers les pays d'origine (Soudan notamment).
Venez nombreux.

Communiqué de la conférence de presse du 17 mars:


"Quinze associations qui accompagnent des personnes, pour la plupart originaires du Soudan, et qui sont accueillies dans les deux CAO de Nîmes (Centre d’Accueil et d’Orientation) mis en place pour permettre le démantèlement de la « Jungle de Calais » sont particulièrement inquiètes car ces personnes sont convoquées par la préfecture dans les semaines qui viennent pour être renvoyées dans le premier pays par lequel elles sont entrées en Europe, et notamment en Italie.
Nous avons sollicité depuis plus d'un mois un rendez-vous avec le préfet à ce sujet, mais nous n'avons eu aucune réponse de sa part !
Nous sommes heurtés par ce silence et c’est pourquoi nous organisons une conférence de presse ce vendredi 17 mars à 12h00 devant la préfecture du Gard à Nîmes (entrée Avenue Feuchères) pour :


· Exprimer publiquement notre vive inquiétude pour les personnes accueillies dans les CAO de Nîmes soumises à la procédure « Dublin »


· Demander au préfet de nous recevoir
Sans réponse ni rencontre de sa part, nous serons amenés à amplifier notre mobilisation afin que les droits des personnes qui ont fui la persécution soient respectés.
Nous comptons sur votre présence et votre mobilisation.


Signataires :
Secours Catholique/Caritas France
APA (Association Protestante d’Assistance)
ACAT (membre du RNDH, Réseau Nîmois des Droits de l’Homme)
RESF (membre du RNDH)
La Cimade - Groupe de Nîmes (membre du RNDH)
Amnesty International (membre du RNDH)
Ligue des Droits de l’Homme Nîmes (membre du RNDH)
APTI (Association pour la Promotion des Travailleurs Immigrés, membre du RNDH)
OIP (Observatoire International des Prisons, membre du RNDH)
CCFD (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement)
Pôle Solidarité du Diocèse
Fondation de l’Armée du Salut - CHRS Les Glycines
A Mots Ouverts

 

Vendredi 25 novembre :

C'est au titre de son action de solidarité avec les femmes immigrées et plus particulièrement celles victimes de violence, que l'APTI est signataire de l'appel à un rassemblement contre les violences faites aux femmes ce vendredi 25 novembre à 18 heures avenue Feuchères à Nîmes.

 

Les chiffres sont toujours aussi alarmants et il nous faudra sans doute nous mobiliser plus d'une journée pour y remédier !

 

Merci à la commission "Femmes" qui oeuvre toute l'année durant pour défendre les femmes immigrées ...

 

texte

Actualités

Ouvrons Les Frontières n°93
OLF-93.pdf
Document Adobe Acrobat [667.9 KB]
Ouvrons Les Frontières n° 92
Ouvrons-Les-Frontieres-n°92.pdf.pdf
Document Adobe Acrobat [756.1 KB]

La "News Letter" de l'association est désormais disponible à la rubrique "actualités !

Contact de l'association :

Permanence :

 

le samedi de 10h00 à midi.

 

Pour toute question relative à vos démarches administratives :

- demande d'asile

- séjour

- santé

- famille, ...

 

8 bis boulevard Segent Triaire

30000 NIMES

 

Téléphone : 04.66.29.44.56

 

apti.nimes@gmail.com

 

Vous pouvez également utiliser notre formulaire de contact.